La RDC en phase de la rédaction d’un annuaire de ses immenses ressources naturelles

C’est le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, qui a présidé lui-même, le mardi 18 janvier 2022 à Rotana Hôtel de Kinshasa, la cérémonie de lancement des travaux destinés à la rédaction de l’Annuaire national des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables de la République Démocratique du Congo.

Le ministre de l’Aménagement du territoire, Guy Loando, organisateur de ces assises, a indiqué que l’objectif principal de cet atelier est d’établir d’élaborer un “Annuaire National des Ressources Naturelles Renouvelables et Non renouvelables du sol et sous-sol” dans une répartition spatiale respectant la nouvelle configuration administrative de la République Démocratique du Congo.

Le mérite de cet outil est que pour chaque ressource naturelle, il va établir sa localisation, son potentiel commercial, sa qualité et teneur, les chaînes des valeurs existantes, les acteurs impliqués dans l’exploitation, son utilisation et sa commercialisation. Tout aussi, cet annuaire fera l’inventaire des réserves en ressources naturelles.

Dans son discours de lancement des travaux, le Premier Ministre Sama Lukonde a salué à sa juste valeur la tenue de cet atelier. Il a prôné la bonne gouvernance des ressources naturelles de la RDC pour le bien-être des Congolais. Il a déploré l’absence de certification des ressources naturelles, la carence d’une vision consensuelle d’aménagement de l’espace national en tenant compte des ressources naturelles stratégiques.

« L’objectif  étant de rendre efficace la promotion de la compétitivité, l’attractivité et le rayonnement de la République Démocratique du Congo, la valorisation durable des ressources naturelles  et des écosystèmes, la détermination des espaces majeurs et stratégiques pour l’aménagement du territoire, la bonne gouvernance à long terme des intérêts stratégiques congolais », a déclaré le Premier Ministre, prononçant son discours de circonstance devant les députés et sénateurs ainsi que les partenaires techniques.

La mise à jour de cet annuaire, de l’avis du chef du gouvernement, doit être périodique, « de manière à prendre en compte le changement intervenu et les résultats des études d’impact territorial afin de mettre à la disposition des utilisateurs des données actualisées » sur l’état du territoire national.

Avant de terminer son mot, Sama Lukonde a souhaité un bon travail au comité multisectoriel, en exhortant tous les experts à « une participation active dans les travaux d’élaboration de cet outil de faire preuve d’un sens élevé de l’Etat et de patriotisme pour produire dans le meilleur délai ».

A noter que le travail issu de ce comité multisectoriel sera validé, dans sa deuxième phase, lors de l’atelier national de validation de cet annuaire national des ressources naturelles de la République Démocratique du Congo.

Précisons que les objectifs  spécifiques de ces assises sont  de : -Organiser  une collecte des données nécessaires à l’élaboration de l’Annuaire Nationale des ressources  Naturelles dans une approche participative; inclusive, dynamique  et interactive impliquant toutes les  parties prenantes concernées par la gestion et l’utilisation des ressources naturelles, avec l’implication des structures techniques représentant plusieurs Ministères sectoriels et les provinces; -Elaborer l’Annuaire national des Ressources naturelles, -Mettre en place un comité multisectoriel d’évaluation annuelle de la valorisation des ressources naturelles. – Proposer les stratégies de l’exploitation et de la valorisation des ressources naturelles ; -Valider et diffuser l’Annuaire national des ressources naturelles Renouvelables et non Renouvelables du sol et du sous-sol de la RDC.

AMK

A lire également