Le Guide Economique & Commercial de la RDC

Les cartes de la RDC

  • Carte Administrative

    Carte Administrative

    La Constitution de 2005 (article 2) établit la ville de Kinshasa et 25 autres provinces. Les provinces du Bas-Congo (rebaptisée Kongo central), de Kinshasa, du Maniema, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu ne voient pas leurs limites géographiques évoluer. Les provinces du Bandundu, de l'Équateur, du Kasaï-Occidental, du Kasaï-Oriental, du Katanga et Orientale sont par contre divisées selon les limites de leurs sous-régions et reprennent certaines des appellations de provinces établies dans les années 1960.

  • Répartition de la population

    Répartition de la population

    Très riche en ressources naturelles (cuivre, cobalt, or, diamants, charbon etc…), il fait malheureusement partie des pays les plus pauvres du monde car il a été ruiné par des décennies de guerres et de pillages. La richesse par habitant y est ainsi l’une des plus faibles du continent africain.

    Sa taille gigantesque, un peu plus de 2,3 millions de km2, lui offre une situation contradictoire : les richesses en ressources naturelles, et la difficulté de contrôler un territoire aussi grand avec très peu de moyens et des infrastructures structurellement défaillantes, notamment en matière de transport. Il est en effet long et difficile de se déplacer à travers le pays, et cela bride son développement économique.

  • Ressources minières

    Ressources minières

    Les ressources minières sont situées principalement dans l’est et dans le sud de la RDC ; deux régions que se disputent les trois groupes rebelles au régime de M. Laurent-Désiré Kabila.

    Sources : Le Soir, juillet et août 1999, Bruxelles ; Atlas du continent africain, groupe Jeune Afrique et les éditions du Jaguar, Paris 1993 ; Atlas de la République du Zaïre, éditions Jeune Afrique, 1978 ; The Library of Congress Map Collection, Washington ; United Nations Department of Public Information, Cartographic Section, New York.

  • Voies de communication et de transport

    Voies de communication et de transport

    Le transport en république démocratique du Congo a toujours été un défi en raison de la morphologie du terrain et des conditions climatiques difficiles. Les réseaux ferroviaires et fluviaux, à l'origine incomplets pour des raisons historiques ou géographiques, ont vu leur état général se dégrader depuis l'indépendance, à cause notamment des conflits survenus. Le réseau routier est lui-même considérablement altéré. Kinshasa n'est plus accessible par la route depuis les autres villes principales du pays que sont Mbuji-Mayi, Lubumbashi, Kisangani, Kananga et Goma.

    Les liaisons de la capitale avec l'extérieur du pays se sont cependant améliorées au début des années 2000 avec la réhabilitation de la route de Matadi.

  • Carte de ressources naturelles

    Carte de ressources naturelles

    La République Démocratique du Congo est un vaste territoire étatique situé au cœur de l’Afrique. Avec une superficie de 2.345.410 km 2 s’étendant de 5°30’ de latitude nord à 13°50’ de latitude sud et de 12°15’ à 31°15’ de longitude, elle est comptée parmi les géants de l’Afrique. En cela, on la qualifie parfois, pour rendre réellement compte de l’immensité de son territoire, d’« un sous-continent » ou encore d’« un continent dans un continent ».

    Après le récent éclatement du Soudan en deux pays, la République Démocratique du Congo se présente désormais comme le 2ème plus grand pays africain au point de vue de la superficie territoriale, juste après l’Algérie. Une petite comparaison pour mieux se rendre compte de la grandeur du territoire congolais : la superficie de la République Démocratique du Congo représente quatre fois celle de la France, quatre-vingt fois celle de la Belgique et un quart de celle de toute l’Union Européenne.

    Si elle était en Amérique Latine, elle occuperait la troisième place après le Brésil et l’Argentine. Elle viendrait en même position si elle était située en Asie, derrière la Chine et l’Inde (la Russie mise à part). Du fait de l’immensité de ce territoire national, Il faut au moins deux heures, de vol d’avion pour traverser du Nord au Sud ou de l’Est à l’Ouest la République Démocratique du Congo, classée en 12ème position au monde au point de vue de la taille superficiaire.

    Le pays est traversé par deux fuseaux horaires, avec ainsi un décalage d’une heure entre la partie Est et la partieOuest.

    La Capitale, Kinshasa, située au bord du majestueux Fleuve Congo, se retrouve par moment dans le même fuseau horaire que Bruxelles et Paris. La République Démocratique du Congo partage 9.165 Km de Frontière commune avec 9 pays voisins, ce qui constitue un atout considérable sur plusieurs plans, dont celui des investissements. Elle est en effet bordée :

    Au Nord, par la République Centrafricaine et le Soudan Au Sud, par la Zambie et l’Angola A l’Est, par l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie A l’Ouest, par la République du Congo Le pays dispose d’une étroite ouverture maritime : le littoral atlantique, une bande côtière ne dépassant pas 50 km d’où s’étire l’embouchure du Fleuve Congo.

RESTER CONNECTE À LA VIE ECONOMIQUE DE LA RDC

INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER ET RECEVEZ CHAQUE ANNÉE

LA NOUVELLE EDITION DIGITALE DU GUIDE ECONOMIQUE GRATUITEMENT

Veuillez activer le javascript pour envoyer ce formulaire

© Becom 2021 | Tous droits réservés