Mining Indaba/2022 : le Premier Ministre Sama Lukonde vante les atouts miniers de la RDC devant les milieux d’affaires

C’est le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, qui fait le VIP de la République démocratique du Congo en représentant le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi,  au Forum Mining Indaba Investing qui a ouvert ses portes le lundi 9 mai.

Lors de son allocution, le mardi 10 mai, devant trois chefs d’Etat africains (Afrique du Sud, Zambie et Botswana) et des milieux d’affaires, le chef du gouvernement congolais a saisi l’opportunité pour vanter les atouts et les opportunités dans le secteur minier que le Congo Kinshasa offre aux potentiels investisseurs en ce moment où les enjeux sont importants dans l’industrie mondiale contrainte à la transition énergétique face au réchauffement climatique qui menace toute la planète.

“Point n’est besoin de vous rappeler que les dites assises permettent à nos différents pays, de présenter les opportunités de leurs secteurs miniers respectifs ainsi que leurs activités annexes et connexes. La République Démocratique du Congo porte une espérance planétaire, non seulement dans le secteur minier mais aussi celui de l’environnement dont elle est bien consciente », a déclaré le Premier ministre Sama Lukonde avant d’ajouter « les ressources minérales dont regorge la RDC sont nombreuses et diversifiées, facilement accessibles, pour plusieurs sites et exploitables ».

Conscient que le sous-sol de la RDC est insuffisamment exploré, Sama Lukonde a lancé un appel aux investisseurs en quête des minerais pour leur présenter cette opportunité d’investissement.

« La République Démocratique du Congo n’est cependant explorée approximativement qu’à 19% de ses potentialités. C’est la raison pour laquelle une intensification de la recherche géologique et minière s’avère indispensable. Cela a conduit le Gouvernement à planifier une meilleure valorisation des ressources minérales pouvant aller jusqu’à la certification de leurs réserves », a souligné Sama Lukonde.

Signalons que la RDC connait une évolution positive de la production minière depuis quelques années. Il a été observé une augmentation de la capacité de production minière de cuivre de 276% pour la période de 2010 à 2020. Cette capacité, a souligné le Premier ministre, est passée de 435 mille tonnes à environ un million sept cent mille tonnes et pourrait atteindre deux millions trois cent mille tonnes en 2024.

Parlant du climat des affaires, Sama Lukonde a fait état des efforts fournis par son gouvernement pour la transparence et la bonne gouvernance en matière des Mines notamment à travers la publication des contrats miniers, des résumés des études d’impact environnemental et social, des noms des propriétaires réels ainsi que des rapports périodiques.

Tout aussi, la RDC est-elle résolument engagée dans le développement des chaînes de valeur dans le secteur minier pour améliorer les conditions de vie des populations. Ce qui demande aussi la participation des opérateurs économiques.

« Je lance ici une invitation à tous ceux qui veulent nous accompagner avec des investissements dans plusieurs secteurs de développement des projets dans notre pays. Je formule le vœu de vous voir visiter très prochainement la République Démocratique du Congo pour y découvrir non seulement les ressources minérales mais aussi les richesses culturelles, touristiques ainsi que l’hospitalité légendaire de son peuple », a-t-il conclu.

« Évolution du secteur minier africain : investir dans la transition énergétique, l’ESG et les économies » est le thème central de ce Mining Indaba 2022.

AMK

A lire également