RDC : les télécoms engagés à accompagner le gouvernement Sama Lukonde dans la digitalisation des services

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a eu une séance de travail, le mardi 05 avril 2022 à la Primature, avec une délégation des opérateurs du secteur de la téléphonie mobile constituée des responsables des entreprises Airtel, Vodacom, Orange et Africel. Plusieurs questions ont été abordées au cours de cette séance de travail notamment celles liées à la structure des prix dans ce secteur, au développement économique de la République démocratique du Congo dans le secteur des télécommunications surtout en cette période où le pays fait aussi face en même temps aux effets de la Covid-19 et de la crise Russo-ukrainienne.

Le Directeur général de Vodacom, Khalil Al Americani, qui s’est exprimé devant la presse au nom de toute la délégation, a commencé par saluer le sens d’écoute et la disponibilité du Premier Ministre avant d’exprimer l’intention des opérateurs des télécoms à accompagner le Gouvernement Sama Lukonde dans la réussite de sa mission, selon la vision du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, vision focalisée aussi sur la digitalisation du pays.

” D’abord on aimerait remercier son Excellence, Monsieur le Premier Ministre pour son temps, sa disponibilité et son écoute. On a pu arriver tous ici présenter le challenge actuel auquel notre industrie est en train de faire face notamment lié à la structure de nos prix mais également à l’impact que la crise du Covid-19 puis, la crise russo-ukrainienne a comme conséquence sur nos groupes personnels.

On a également échangé sur la possibilité d’avoir un forum des discussions et d’échanges dans lequel on pourrait mettre en commun la vision de son Excellence, Monsieur le Président de la République et la direction du Gouvernement de son Excellence, Monsieur le Premier Ministre pour augmenter la digitalisation, l’inclusion financière et pouvoir offrir à la population les solutions du 21ème siècle mais également permettre le développement à court terme, on l’espère, de l’économie qui est extrêmement dépendante de l’évolution des télécommunications et de la digitalisation en général.

Et nous, en tant qu’opérateurs, avec notre expérience du Congo, mais également l’expérience de nos groupes à travers beaucoup de pays, beaucoup de couvertures, avons tout un tas de solutions qui peuvent aider le Gouvernement dans la récolte des recettes mais également dans la traçabilité, le e-gouvernement, l’agriculture, et l’éducation”, a déclaré le numéro 1 de Vodacom Congo.

Ces sociétés de télécommunications veulent également œuvrer aux côtés du Gouvernement de la RDC pour qu’il réussisse le pari de l’augmentation du taux de la téléphonie mobile dans les provinces.

“Donc on se voit plus partenaires du développement avec le Gouvernement congolais dans le cadre de la vision de son Excellence, Monsieur le Président de la République pour pouvoir accompagner le gouvernement et on espère arriver à des taux de pénétration de la téléphonie, de l’internet et des services financiers mobiles qu’on peut retrouver dans certaines parties du Congo”, a  ajouté Mr Khalil Al Americani.

Il sied d’indiquer que le taux de pénétration de la téléphonie cellulaire en République démocratique du Congo est encore autour de 50% alors que celle de l’internet mobile se situe autour de 25%, selon les statistiques de l’ARPTC (Autorité de régulation de la télécommunication au Congo).

AMK

A lire également