Le géant minier australien Fortescue Metals porte sur des projets évalués à 26 milliards USD

Le géant minier australien Fortescue Metals porte sur des projets évalués à 26 milliards USD

Le gouvernement congolais a signé, jeudi 11 février 2021, un accord avec Fortescue Metals Group sur des projets électriques et miniers en RDC. Selon des sources proches du sérail présidentiel, cet accord intitulé : « Convention relative au développement d’industries vertes en RDC », est évalué à 26 milliards USD sur 5 ans. L’australien Fortescue Metals Group, qui cherche à prendre pied en RDC après une série d’échecs en Guinée, avait débuté ces négociations au mois de septembre 2020. Cet accord porte précisément sur la réalisation d’une série d’études pour des projets électriques totalisant plus de 70 gigawatts. Ceux-ci concernent notamment le grand Inga, qui comprend les barrages hydroélectriques d’Inga III jusqu’à Inga VIII – ceux-ci totalisent un potentiel d’environ 42 000 MW. Au projet du Grand Inga s’ajoutent deux sites identifiés par la direction de Fortescue à Pioka, à environ 160 km au sud-ouest de Kinshasa, et au niveau du port de Matadi. Intéressée par le potentiel géothermique de la RDC, où elle souhaite mettre en œuvre des projets de plus de 100 MW, la société australienne planche aussi sur la construction de plusieurs turbines fluviales situées sur le fleuve Congo et à proximité du port de Banana.

Liens utiles

Newsletter

Veuillez activer le javascript pour envoyer ce formulaire

Restez connecté à la vie économique de la RDC en vous inscrivant à la newsletter

© Becom 2022 | Tous droits réservés