RDC : Kibali Gold Mine annonce ses chiffres clés de 2021 avec une production de 812.152 onces d’or

Kibali Gold Mine a produit un total de 812.152 onces d’or en 2021, selon les chiffres que la société a publiés le vendredi 21 janvier 2022. Kibali entend même augmenter ses réserves minérales après épuisement pour la troisième année consécutive.

Donnant son 44ème point de presse, vendredi 21 janvier à Kinshasa, Mark Bristow, président directeur général de Barrick, a noté que cette performance, qui n’a cessé de se renforcer au cours de l’année, a été obtenue sans qu’il n’y ait aucun accident avec arrêt de travail au cours du dernier trimestre 2021. Brandissant que comme toutes les mines de Barrick dans le monde, Kibali a conservé ses accréditations ISO 45001 pour la sécurité au travail et ISO 14001 pour l’environnement.

« La performance de Kibali a été soutenue par des protocoles Covid-19 renforcés pour faire face à la quatrième vague du virus. L’entreprise a travaillé en étroite collaboration avec les autorités sanitaires de la RDC et le gouvernement provincial pour s’approvisionner en vaccins et, à ce jour, elle a partiellement vacciné 60% de ses travailleurs, dont 43% entièrement, » a déclaré Bristow.

En 2021, Kibali a continué à mener la campagne du groupe en faveur de l’énergie propre, grâce à l’énergie fournie par ses trois centrales hydroélectriques constamment modernisées et soutenues par une nouvelle technologie de batterie de secours.

Présent à ce point de presse, le directeur général de Kibali, Cyril Mutombo, a décliné les grandes ambitions de cette entreprise au cours de l’exercice 2021. “2021 a été une bonne année. Nous avons produit en fonction des prévisions qui ont été respectées et dépassées. On devrait produire au minimum 750 000 onces mais nous avons produit au-delà. Nous avons aussi beaucoup investi dans la formation du personnel. Aujourd’hui, nos ingénieurs sont capables d’être exportés de la RDC vers les autres régions ici en Afrique et en dehors du continent.  Nous comptons maintenir le cap de production autour de 750 milles onces et d’améliorer le renforcement des capacités de nos travailleurs. Nous comptons également diversifier notre technologie et d’investir également dans les communautés”, a-t-il déclaré.

Parlant de la sous-traitance et de la contribution de son entreprise au fisc, Cyril Mutombo a signifié que les dépenses de Kibali Gold dans ce secteur s’évalue à la hauteur de 2,1 milliards sur 12 ans et plus de 3.7 milliards USD ont servi au paiement des taxes.

“Nous avons fait les projections du progrès de la sous-traitance. Nous comptons à ce jour 380 sous-traitants locaux qui travaillent pour nous. Les chiffres pour le dernier trimestre, c’était environ 40.6 millions USD dollars dépensés pour le paiement de cette sous-traitance. Et prêt de 200 millions USD pour l’année 2021, lorsqu’on étale sur les 12 ans passés, nous nous situons à 2,1 milliards USD. Et nous avons capacité nos sous-traitants. A ce jour, Kibali a investi environ 3,7 milliards USD en RDC sous forme de taxes, de permis, d’infrastructures, de salaires et de paiements aux partenaires locaux”, a-t-il ajouté.

A noter qu’au cours du quatrième trimestre 2021, Kibali a versé au titre des dividendes 170 millions USD à ses actionnaires : Barrick, AngloGold Ashanti et à l’entreprise publique congolaise, SOKIMO. Ce, en portant la distribution totale pour l’année à 200 millions USD.

AMK

 

A lire également