RDC : le Gouvernement se fixe 5 actions prioritaires pour viabiliser la Zone économique spéciale de Maluku

La zone économique spéciale de Maluku (ZES) attend toujours les premiers financements du gouvernement pour la construction des infrastructures nécessaires devant accueillir les entrepreneurs et assurer une exploitation optimale du site.

Lors  du Conseil des ministres du vendredi 27 mai 2022, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku,  a présenté un Plan d’urgence pour le démarrage des travaux de viabilisation des infrastructures de base de la ZES située dans la périphérie de Kinshasa.

Ce Plan d’urgence adopté par le Conseil des ministres prévoit notamment cinq activités à mettre en œuvre pour viabiliser le site à savoir : La publication immédiate de l’Agence fiduciaire relevant du Ministère des Finances de la décision d’attribution des marchés des travaux de l’Etat relatifs au Génie civil et électrique aux entreprises sélectionnées après avis de non objection de la Direction Générale du Contrôle des Marchés Publics ;

L’approbation des contrats des travaux pour leur mise en œuvre ; Le transfert à l’Agence fiduciaire d’un montant de quatre (4) millions USD pour combler le gap à financer en vue de la réalisation de l’ensemble des travaux de l’Etat ; Le paiement des indemnités compensatoires aux expropriés.

Selon le ministre de l’Industrie, l’évaluation de l’exécution des missions de l’aménageur Strategos Group par une Commission Interinstitutionnelle ad hoc a abouti au constat de “déficiences sur les plans technique, financier et organisationnel”.

Rappelons que le président de la République, Félix Tshisekedi, lors de la quarante-neuvième Réunion du Conseil des Ministres du 15 avril 2022, avait insisté sur l’urgence du lancement des travaux de viabilisation de la Zone Economique Spéciale de Maluku aux fins de faciliter l’installation des entreprises privées intéressées d’y réaliser des projets d’investissements et de contribuer ainsi à la création d’emplois.

AMK

A lire également